Rechercher
  • Groupe Cérès Inc.

Valeur économique de la drêche de maïs dans les rations pour porc

On remarque depuis quelques semaines une augmentation importante du prix de la drêche de maïs, de même que des problèmes d'approvisionnement. La baisse du prix du pétrole a fait fondre les marges pour les producteurs d'éthanol, qui ont ralenti leur production créant ainsi une pression à la hausse sur les prix de la drêche.


Nous voulons en profiter pour faire une mise à jour sur la valeur économique de la drêche de maïs en rapport avec le prix du maïs, mais aussi du prix du tourteau de soya. Vous trouverez ci-dessous un tableau qui présente les économies potentielles par tonne de moulée pour différents écarts de prix pour la drêche de maïs vs le maïs. De plus, on fait état des économies selon 3 prix différents pour le tourteau de soya. Prendre note que les calculs ont été faits en prenant les valeurs nutritives moyennes des drêches de maïs disponibles sur le marché. Par contre, certaines sources de drêche ont une valeur nutritive plus basse, ce qui affecte sa valeur économique. La drêche de Schenley que l'on retrouve au Québec en est un bel exemple.


Ce tableau met donc en lumière le fait que la drêche de maïs va générer des économies jusqu'à un écart de + 100 $/t versus le maïs. Il est certain que les avantages économiques diminuent significativement lorsque l'écart de prix s'agrandit. Ceci démontre que, dans certain cas où la qualité ne serait pas au rendez-vous ou encore que l'approvisionnement deviendrait un problème, un ajustement des rations afin de réduire les niveaux de drêche voir même de la retirer des moulées peut être de mise.


Dan Bussières, agr.


© 2020 par Groupe Cérès Inc. 

Groupe Ceres Logo Final copie.png